Catégorie : Responsabilité administrative

L’Express.fr révèle qu’une femme a dû être amputée de quatre membres après avoir contracté une infection nosocomiale au cours d’une IVG qui s’était pourtant bien déroulée. L’infection n’aurait pas été immédiatement diagnostiquée par le service des urgences après que la patiente soit revenue le lendemain de l’intervention, si bien que le retard a permis à […]Suite…