Jour : 3 octobre 2015

En un an, Me Florent Verdier est devenu l’homme providentiel des étudiants retoqués à l’entrée de l’année de master 2. Au point d’ébranler l’université. Rencontre. « L’audience est ouverte. » Le juge des référés, mince barbe rousse, visage impénétrable, vient d’entrer. Face à lui, la salle du tribunal administratif d’Orléans, à deux pas de la cathédrale aux […]Suite…